Tensions: Équilibre, force et souplesse

Marie-Claude Laroche, DO

Ostéopathe/propriétaire

www.cliniqueOC.com


Les tensions qui s’accumulent dans notre corps proviennent, d’une part, de nos activités quotidiennes et des impacts physiques mais aussi, en grande partie, du stress et des émotions qui s’ajoutent et qui peuvent, au fil du temps ou selon l’intensité, limiter notre respiration, nous serrer la mâchoire, nous replier sur nous-même...


Un corps et un esprit souples et équilibrés pourront naturellement absorber les tensions supplémentaires qui surviennent dans la vie, pour ensuite revenir à la normale.


Par contre, un corps déjà tendu et surchargé à cause d’un stress permanent, d’un travail physique répété, d’une alimentation excessive, d’intolérances alimentaires, d’impacts antérieurs ou d’un manque de sommeil ne pourra pas aussi bien se débrouiller avec ces tensions supplémentaires et c’est à ce moment que les zones ‘fragiles’ vont souffrir (tensions dans les trapèzes, point dans le dos, maux de tête, maux de ventre, sciatique…).


Et c’est aussi à ce moment-là que les gens nous appellent à la clinique pour un suivi ostéopathique qui pourra les aider à se dégager de ces tensions et à revenir plus fonctionnel, comme ils étaient avant!

En ostéopathie, nous traitons le corps avec nos mains qui perçoivent les zones de densités, de rigidités et de tensions qui déséquilibrent le corps et nous les dégageons ensuite pour retrouver cette harmonie perdue, une meilleure circulation, une détente locale et régionale.

Et tout le corps se traite! Du vertex de la tête jusqu’au bout des orteils … Les muscles, les os, les fascias, les organes, les vertèbres, les nerfs, les artères …


Comment faire pour ne pas se rendre au point où le corps a de la difficulté à s’adapter? La réponse est simple … Équilibre, force et souplesse!


Équilibre: Pour avoir le moins de tensions possibles, le corps se doit d’être le plus centré, avec le moins d’effort possible, que ce soit d’un point de vue antéro-postérieur ou latéralement. Par exemple, une personne dont la tête est complètement décalée vers l’avant doit compenser avec ses muscles postérieurs qui travailleront trop intensément.


Force: Un bon tonus de notre musculature est primordial pour supporter notre propre squelette contre la gravité et être capable de distribuer les charges du corps (ainsi que les charges externes) pour ne pas "écraser" dans une zone faible où toutes les tensions convergent vers même un endroit au risque de causer de l’inconfort, de la douleur ou une hernie, par exemple.


Souplesse: Chaque section du corps, chaque organe, chaque nerf et artère et chaque articulation se doivent d’être libres de bouger dans toutes les directions pour pouvoir s’adapter dans l’espace. Parfois cette liberté de mouvement est grande (comme à une articulation comme la hanche) et parfois c’est beaucoup plus subtil (comme au niveau des organes ou entre certains os), mais cette souplesse et mobilité est la clé de la capacité du corps à s’adapter aux tensions supplémentaires.


Le yoga est définitivement une approche à privilégier pour travailler conjointement cet équilibre, cette force et cette souplesse. Il existe tellement de sortes et de niveaux de yoga que vous pourrez certainement trouver une pratique à votre goût et ce, que vous aimiez prendre le temps dans chaque pose ou que ce soit plus rapide ou plus musculaire.



107 vues

© 2020 par MonKalyan